Dernières nouvelles

Lutte contre la pauvreté - un engagement européen renouvelé – quelles perspectives pour l'Année 2010? Imprimer
Le Réseau européen anti pauvreté (EAPN), un réseau d'organisations luttant contre la pauvreté et l'exclusion sociale dans l'Union européenne, réclame depuis 2004 que 2010 soit dédiée à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale et défend ce projet depuis lors.

2010 sera une année cruciale pour l'UE. L'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale coïncide en effet avec l’expiration de la Stratégie de Lisbonne adoptée en 2000 et qui avait parmi ses objectifs l’éradication de la pauvreté en Europe. 2010 offre donc à l’Union l’opportunité de réfléchir aux raisons du peu de progrès dans cette matière.

2010 nous lance deux défis : attirer l’attention sur les causes et les effets de la pauvreté et de l’exclusion sociale (y compris les stéréotypes qui y sont souvent associés) et nous assurer que la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale soit au cœur de la future stratégie 2020.

La pauvreté touche des millions de personnes en Europe: 16% de la population de l'Union sont en situation de pauvreté ou à risque, soit quelque 79 millions de personnes. Les femmes (17%), les enfants (19%) et les personnes âgées (19%) sont davantage exposés au risque de pauvreté, tandis que des groupes tels que les sans-abri, les Roms, les immigrés ou encore les minorités ethniques sont souvent confrontés à des formes extrêmes de pauvreté. Parmi les foyers monoparentaux avec enfants, dont la plupart sont tenus par des femmes, le taux de pauvreté est estimé à 33%.

Cependant, la pauvreté n'est pas seulement une question de privation financière: 4% (soit plus de 19 millions) des habitants de l'Union ne disposent pas de toilettes réservées au seul usage du ménage, 18% vivent dans des habitations présentant de sérieux problèmes d'humidité, et 30 millions sont sous-alimentés. Même le fait d'avoir un emploi ne suffit pas toujours à écarter le risque de pauvreté: en 2007, 8% des citoyens ayant un emploi (âgé de 18 ans ou plus) vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

Notre approche en 2010 sera de maximiser l'impact et la participation de tous les acteurs. Dans cette perspective, EAPN coordonne une large coalition d'ONG rassemblant plus de 40 réseaux européens. Lancée le 19 janvier dernier, cette coalition travaille en étroite collaboration avec la Commission européenne, responsable de l'Année de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

La coalition ONG 2010 a notamment pour but de promouvoir la compréhension et le soutien des objectifs individuels des différents réseaux, d'atteindre un consensus au sein du secteur des ONG quant aux résultats de l'Année, de faire avancer des projets clés et de construire des alliances avec d'autres acteurs afin de garantir la réussite de l'Année.

La coalition a mis au point une approche commune pour les activités aux niveaux européen et national. Ces activités sont conçues de façon très large, et nous espérons qu'une grande variété d'acteurs prendra des initiatives pour les soutenir. Les acteurs artistiques et culturels sont particulièrement bien placés pour contribuer et assister à ces événements dans la mesure où ils peuvent toucher des publics qui ne sont habituellement pas associés aux débats sur la pauvreté et l'exclusion sociale en Europe.

Tout au long de l'année 2010, des semaines nationales mettront à l'honneur un Etat membre de l'Union. A cette occasion, un soutien particulier sera accordé aux réseaux et acteurs nationaux garantissant ainsi la visibilité de leur travail et de leurs actions. Un passage de relais d’une semaine à l’autre - et d’un pays à l’autre - sera assuré par une personnalité portant le message des ONGs.

La semaine du Conseil de printemps (24-30 mai) sera dédiée à une grande campagne ayant pour objectif de sensibiliser les citoyens à la pauvreté en Europe. La coalition d'ONG et la Commission européenne tenteront d’engager les médias européens - tout autant publics que privés - dans un débat sur la pauvreté, l'exclusion sociale et les inégalités croissantes. Nous espérons également que les institutions culturelles participeront à cette campagne de sensibilisation.

La semaine du 11 au 17 octobre, de nombreuses activités seront organisées autour de la Journée internationale de lutte contre la pauvreté (17 octobre). Nous espérons influencer ainsi les résultats politiques de l'Année. L'un des moments forts de la semaine sera la création d'une chaîne humaine autour des institutions européennes à Bruxelles le 12 octobre. Le même jour, d'autres événements similaires impliquant des rassemblements plus ou moins importants auront lieu dans d'autres villes européennes.

Au terme de l'Année, après l'événement officiel de clôture prévu à Bruxelles en décembre 2010 sous la Présidence belge, nous n'aurons plus qu'à nous demander si oui ou non l'Année aura eu un impact sur la politique sociale européenne. Ceux qui souffrent de pauvreté seront-ils moins isolés? Leur voix aura-t-elle été entendue? Si nous voulons pouvoir apporter une réponse positive à ces questions, tous les acteurs, y compris ceux des secteurs artistique et culturel, doivent s'engager et exploiter au maximum cette Année européenne consacrée à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.


Fintan Farell
Directeur
Réseau européen anti-pauvreté

Liens:
Site d'EAPN: www.eapn.eu
Site de la coalition d'ONG pour l'Année 2010: www.endpoverty.eu
Site de la Commission européenne pour 2010: www.2010againstpoverty.eu